Aller au contenu

Cancérologie : patients et professionnels s’unissent pour repenser les parcours

24 mai 2019
Cancérologie
Comment améliorer la prise en charge des patients en cancérologie ? Comment personnaliser cette prise en charge et accompagner le patient tout au long de son parcours ? C’est à ces questions que les 2 cliniques Quimpéroises ont souhaité répondre en organisant un groupe de travail le 20 décembre 2018 réunissant médecins, soignants, patients et associations. Depuis, les parcours se réorganisent avec la mise en place d’une consultation d’accompagnement des patients par un(e) infrmier(e), tant en chirurgie qu’en chimiothérapie.

Un groupe pluridisciplinaire, porteur de solutions

Depuis fn 2018, ce travail d’analyse et d’identifcation des besoins porte ses fruits grâce à l’investissement des 20 personnes constituant le groupe, chacun apportant son expertise par son vécu : chirurgien, oncologue, infrmière, cadre de santé, responsable de réseau 3C*, soins d’accompagnement (psychologues, conseillère sociale, diététicienne) et représentants des usagers (membres d’Entraide Cancer). La participation de ces derniers à notamment été très précieuse pour identifer directement les attentes des patients et les confronter au dispositif d’annonce de la maladie déjà existant.
* Centre de Coordination en Cancérologie

La consultation infrmier(e) : premier axe de travail

Les équipes d’infrmier(e)s des cliniques de Quimper sont très investies et motivées dans cette démarche d’amélioration et de personnalisation des prises en charges. Même si une consultation existait déjà après l’annonce d’un cancer, elles ont souhaité aller plus loin en se formant pour proposer au patient une consultation d’accompagnement adaptée à sa situation personnelle. Cette rencontre préopératoire permet à l’infrmier(e) d’évaluer et réajuster ce que le patient a compris concernant son intervention. En cas de traitement par chimiothérapie, une autre consultation d’information et d’accompagnement infrmier(e) est programmée par l’oncologue avant le début du traitement. Cela permet de répondre aux nombreusesinterrogations que soulève l’annonce, mais aussi d’orienter le patient, si nécessaire, vers les soins d’accompagnement. Les équipes ont aussi été formées aux techniques hypnotiques, dont la communication positive, pour veiller au bien-être des patients. Des séances d’hypnose sont également proposées par l’une des psychologue aux patients particulièrement angoissés par la chirurgie, pour les aider à se mettre en « lieu sûr » avant l’intervention.

D’autres mesures pour améliorer encore le vécu patient

Pour continuer ce bel effort, d’autres ateliers vont être organisés pour rassembler toute la documentation nécessaire aux professionnels lors des consultations d’accompagnement. Des outils sont actuellement en cours d’élaboration pour faciliter le travail pluridisciplinaire (coordination entre infrmier(e)s et soins d’accompagnement, agendas partagés...). Côté patient, toute une gamme de documents d’information vont être proposés sur l’intervention, les soins d’accompagnement, les différents traitements ou encore les associations d’aide. Enfn, un dossier type classeur va être créé, répondant aux objectifs du Programme Personnalisé de Soins et regroupant toutes les informations dont aura besoin le patient durant son parcours. Ce support d’information sera personnalisé par spécialité et selon le chemin clinique imaginé, facilitant par la même occasion le lien avec les professionnels de ville.

La nécessaire et évidente collaboration soignants/patients

Ce groupe riche en échanges et en retour d’expériences met en exergue la motivation de tous, patients comme soignants, pour répondre à la fois aux exigences du Plan Cancer mais surtout aux attentes des patients pris en charge à la Clinique Saint-Michel & Sainte-Anne et à la Polyclinique Quimper Sud.

Mieux informés et mieux accompagnés, les patients sont acteurs de leur parcour et participent activement à chaque étape. Les associations de patients, à l’image de ce groupe de travail, s’inscrivent défnitivement dans la construction du projet d’établissement en apportant leur expérience, en échangeant avec les professionnels et en conseillant d’autres patients.